Catégorie :

Bonheur illusoire de Dhémanane Kafechina

Jeune écrivaine togolaise, Dhémanane Kafechina est une voix féminine engagée pour l’avènement d’une société nouvelle. Dans son roman, Bonheur illusoire (Éd. Awoudy, Lomé, 2018), elle se dresse contre l’infidélité conjugale. Ce récit est subdivisé en six parties dont les titres rendent compte du cheminement de l’intrigue : Rencontre, Les folies, Alerte, Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Djoulai, un roman de Soilihou Mforain Mouassie

Après Le Condamné, cet auteur estampille à nouveau ses marques dans le monde littéraire par la parution de ce deuxième récit, Djoulai, un récit très riche, nostalgique et émouvant. Il est subdivisé en deux parties, lesquelles situent l’intrigue dans des cadres spatio-temporels différents. Dans la première partie, La mort dans Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Ecrire et publier au Togo, lectures de Martin Dossou Gbenouga

Martin Dossou Gbenouga, dans cette essai intitulé Ecrire et publier au Togo : Questionnement autour de la production littéraire locale, livre de manière concise un panorama de la littérature togolaise.  Celle-ci, malgré ses avancées notables, reste un champ  qui souffre, dans l’âme, de  l’absence de reconnaissance tant par les pouvoirs public Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

D’une chambre à l’autre, un roman de Mamadou F. Doumbouya

D’une chambre à l’autre de Mamadou Fakaly Doumbouya, syndicaliste et écrivain, s’inscrit dans le temps et dans l’espace. Chaque instant de récit choisi nous offre un regard pour le moins inédit sur la gestion de l’espace polygamique, à travers une voix masculine. Il s’agit du régime de l’entre-deux spatiaux (entre Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Loin de Douala, un roman camerounais

Le dernier roman de l’écrivain Max Lobe est sélectionné au Prix Les Afriques de la CÈNE LITTÉRAIRE, cette année. Si vous l’avez lu, c’est super. Sinon, Raoul Djimeli nous le présente en quelques mots. Au centre, une petite famille camerounaise… La mère a beaucoup prié pour l’ascension sociale de son Continuer la lecture

Publié le 
Catégorie :

Trois revues littéraires camerounaises

Au début des années d’indépendance africaines, un certain Paulin Hountondji philosophe de bonne réputation, fait entendre au monde littéraire d’alors que le Cameroun est « Le quartier latin » de l’Afrique littéraire francophone. C’est qu’en 1960 déjà, le Cameroun fonde la toute première association d’écrivains en Afrique au Sud du Sahara, l’APEC. Continuer la lecture

Publié le