A Yaoundé, la Société des Amis de Mongo Beti, la Sambe,  une association créée par Madame Odile Tobner, veuve de Mongo Béti, les admirateurs et amis de Mongo Béti, en 2003, réunit le public autour des écrivaines africaines.

Les femmes ?

Il ne vous a surement pas échappé que nous sommes en mars, le mois de la Journée Internationale des Droits de la Femme. C’est un évènement qui se célèbre malheureusement avec quelques éclats d’égarements dus à son entendement comme « fête de la femme ». Y a-t-il vraiment lieu de fêter pour une femme encore sous l’emprise des violences et des discriminations telles que celles qu’on voit à travers le monde aujourd’hui ? Quelle fête pour les prisonnières politiques ? Pour Bergeline Domou, l’une des femmes politique qui pilote des activités avec les filles et les femmes du Cameroun, il faut continuer de  former, d’informer et d’impliquer les femmes à la marche politique, économique et culturelle de la société. Il faut montrer le chemin.

Dites-leur, prouvez-leur qu’il sommeille en elles la possibilité d’améliorer leur être et de transformer le monde, et vous aurez la suite.

A Yaoundé, ce samedi, la SAMBE choisit de nous montrer, qu’entre autres chemins, l’écriture – comme la lecture –  est une voie pour l’émancipation de femme. A travers les activités de cette autre SambeReadings, la société des amis de Mongo Beti nous raconte que la femme prend la plume pour réécrire le quotidien, pour réinventer l’univers, s’engager dans les grandes et les petites causes, défendre son image et dessiner, construire à travers les lignes des prouesses et des exploits qui transcendent les étiquettes imposées.

C’est cette femme qui en inspire d’autres, c’est cette femme qui transforme sa société et le monde. A l’affiche du café littéraire SambeReadings de ce samedi, Djhamidi Bond et Professeur Ambroise Kom, mais aussi, en lecture, les ouvres d’Ananda Devis, Maryse Condé et la reine Chimamanda Ngozi ! Le rendez-vous est donc pris pour ce samedi, 23 mars 2019 à la Librairie des Peuples Noirs (montée SNI), à 15 heures.

Gils Da Douanla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *