[ B R E V E S ]

François Sengat-Kuo fut un excellent poète. Un écrivain important de son époque. Il ne publia que deux livres, Collier de cauris, chez Présence Africaine et Fleurs de latérite…, chez Clé.

Sengat-Kuo fut un homme de culture. Pendant 5 ans (de 1953 à 1958), il fut membre de la rédaction de la revue Présence Africaine. Il créa d’ailleurs sa propre revue, KASO, même si on ne s’en souvient plus vraiment.

Mais, Sengat-Kuo fut aussi un homme politique. Secrétaire Adjoint de la présidence de la République fédérale du Cameroun, Ministre sous le régime du Président Ahmadou Ahidjo et sous Paul Biya.

On dit que Sengat-Kuo est le véritable auteur de l’ouvrage Pour le libéralisme communautaire, un livre dont il attribua la paternité à Paul Biya. Sengat-Kuo a d’abord été membre du parti au pouvoir, le Rdpc. Puis, en 1990, il quitta le parti en déclarant :  » La vermine est dans le fruit.  »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *