Rendue célèbre par l’organisation du Prix littéraire Les Afriques (ex Prix de l’Ecrivain Engagé), La CENE Littéraire se distingue par l’animation dans divers pays d’Afriques et d’Europe, de cafés littéraires autour des livres d’auteurs noirs.

L’année Elnathan John

2019 aura été pour l’Association CENE Littéraire, une année riche de rencontres.  Principalement centrés sur l’analyse des thématiques majeures du roman de l’écrivain nigérian Elnathan John, Né un mardi, (Réédité dans la Collection Kalahari créée par la CENE chez l’éditeur camerounais Ifrikiya), les rendez-vous littéraires de la CENE en Afrique viennent redonner du tonus à une scène littéraire francophone essoufflée longtemps avant la pandémie.

2016 – 2020 : ne animation continue

« Jeunesse et politique : amitiés intéressées dans Né un mardi ? », « Né un mardi : chronique d’une société en proie à ses démons », « Images et rôles des femmes dans Né un mardi »… tels sont les thèmes qui rassemblent des centaines de jeunes lycéens, universitaires et amoureux de la littérature chaque semaine au Cameroun, au Sénégal, au Tchad, au Benin, au Togo…. Alors que le continent africain émerge progressivement de la crise sanitaire qui a paralysé l’agenda culturel du monde, son milieu littéraire assiste avec beaucoup d’intérêt au retour des cafés littéraires organisés par la CENE (Cercle des Amis des Ecrivains Engagés).

Démarrés en 2016 en Europe, les rendez-vous littéraires de la CENE ont pour principal objectif de «  saluer l’excellent travail d’artiste que font les écrivains noirs à travers le monde. En Afrique, l’idée est de créer un peu d’espace pour le livre et la lecture dans la vie des gens », nous confie Djimeli Raoul, Responsable culturel Cameroun/Europe de la CENE Littéraire.

Des rencontres auxquelles les jeunes commencent à s’habituer

Le public des cafés de la CENE est très jeune. Avec des arrêts à Pikine au Sénégal, Ngaoundéré au Cameroun, ou à Porto Novo au Bénin, les cafés littéraires de la CENE donnent aux jeunes, la chance de participer à une activité intellectuelle et culturelle où ils ne sont plus seulement des regardeurs passifs, mais des acteurs. Pour les habitués aux Cafés de la CENE comme la jeune Bertille Mbarga,  ces cafés sont aussi « le cadre de discussions exquises sur un sujet d’actualité avec la littérature comme point de départ ».

Pour rappel, tous les participants aux Cafés de la CENE en Afrique obtiennent gratuitement l’exemplaire du livre autour duquel s’organise la rencontre. Fondée en 2015 par Me. Flore Agnès Nda Zoa, la CENE Littéraire s’est donnée pour mission de promouvoir la littérature écrite par les auteurs de l’Afrique et de ses diasporas. En plus de ses cafés organisés aussi bien en Europe qu’en Afrique, la CENE attribue le Prix Les Afriques,  offre une Résidence d’écriture à Yaoundé au Cameroun, lance un concours d’écriture en français, anglais et swahili.


Michel Dongmo Evina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *