La CENE Littéraire a annoncé mercredi 12 août 2020, la liste des cinq romans sélectionnés pour l’édition 2020 de son prix Littéraire, le Prix Les Afriques ! Cinq romans de cinq écrivains de l’Afrique et de sa diaspora, desquels sera choisi le 30 octobre  prochain, le remplaçant d’Elnathan John.

Créé en 2016 dans un contexte où les livres d’écrivains noirs d’Afrique et des diasporas francophones étaient abandonnés à quelques initiatives portées et promues par les anciennes colonies, le Prix Les Afriques n’a pas tardé à se faire une place au sein du  petit cercle des grands prix de littératures du monde.  Attribué pour la première fois à la Camerounaise Hemley Boum pour un magnifique roman, Les maquisards (La Cheminante, 2015) le Jury du Prix Les Afriques a par la suite révélé à l’Afrique, à ses diasporas et au monde, des écrivains d’un excellent talent !

Cette année, ils viennent de Madagascar, du Nigéria, de l’Ouganda, du Cameroun et de la Jamaïque.

  • L’écrivain malgache, Johary Ravaloson, figure dans cette short list grâce à son roman : Amour, patrie et soupe de crabes, paru chez Dodo Vole. En 2017, il avait été présélectionné par le même prix pour son roman, Vol à vif, pari chez le même éditeur.
  • Comme Johary Ravaloson, l’écrivaine partie du Cameroun, Leonora Miano, avait été présélectionnée en 2017. Cette année, Grâce à son roman : Rouge impératrice sorti chez Grasset, Leonora Miano est dans la course pour le Prix Les Afriques.
  • L’écrivaine nigériane, Ayòbámi Adébáyò, dont le livre, Stay with me a connu un grand écho dans son pays, est aussi de l’aventure. Sélectionnée pour la version française de ce roman : Reste avec moi, une traduction de Josette Chicheportiche, paru aux Editions Charleston, la talentueuse Ayòbámi Adébáyò pourrait remplacer son compatriote Elnathan John au sommet du Prix Les Afriques.
  • Présence remarquable de l’écrivaine Sara Collins dans cette sélection : l’auteure de Les Confessions de Frannie Langton, roman traduit de l’anglais par Charles Recoursé, paru aux Editions Belfond, représentera les couleurs de la Jamaïque, après son compatriote Kei Miler dont le livre, By the Rivers of Babylon sorti chez Zulma, avait séduit le jury du Prix Les Afriques en 2018.
  • Last but not the least, le roman Kintu de l’écrivaine ougandaise, Jennifer Makumbi, traduit de l’anglais par Céline Schwaller, paru aux éditions Métailié.

A la fin du mois d’octobre, le jury du Prix Les Afriques présidé par le professeur Ambroise Kom, choisira dans cette short liste très féminine, l’écrivaine ou l’écrivain qui succédera à Elnathan John dont le livre, Né un mardi a connu une excellente aventure depuis sa sélection par la CENE Littéraire. Rappelons que Le Prix Les Afriques est doté d’un montant de 6’000 francs suisses, d’une œuvre d’art de l’artiste Momar Seck, de l’achat de 100 exemplaires du livre primé, et si l’éditeur consent, de l’achat des droits d’auteur pour la zone  » Afrique francophone » du roman primé.

 

Lire aussi : Récompenser l’Afrique littéraire francophone : nouveaux signes d’influence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *