Écrivain, Diplomate, Steve Bodjona n’est pas moins Promoteur culturel . A Lomé, il a créé depuis quelques années, un rendez-vous culturel qui réunit chaque année, les acteurs littéraires du continent et d’ailleurs.  Alors que la Foire Internationale du Livre de Lomé s’ouvre ce jour, 6 novembre 2019 pour la troisième année, Steve Bodjona évoque dans cet entretien exclusif avec Mohamed Dim, les challenges et les craintes de cet événement qui porte le Togo et sa littérature vers le reste de l’Afrique.

Monsieur Steve Bodjona, la 3ème Foire Internationale du Livre de Lomé est là.

Et le thème, c’est  « Le Livre, vecteur de développement » ! Cette édition de la FI2L a pour auteur invité Ahyi Hillah et pour pays à l’honneur le Cameroun. Elle connaitra une implication plus accrue des médias notamment avec plusieurs émissions aussi bien à la radio, à la télé qu’en ligne, impliquant les acteurs présents, une  mobilisation conséquente des établissements scolaires et universitaires.

Cette année c’est quoi le paquet spécial qu’on n’a pas eu en 2017 et en 2018 ?

La première chose : cette année la FI2L durera cinq jours au lieu de quatre comme dans les éditons précédentes. Un salon des auteurs est spécialement aménagé sur le site de la foire et accueillera toute une série de dédicaces. Ces dédicaces se dérouleront tous les jours sur le site de foire afin de permettre aux lecteurs de venir échanger avec les auteurs. La campagne « Lire c’est la vue » en partenariat avec Optique à Dieu la Gloire qui offre à tout visiteurs une réduction de 40% sur les verres et montures s’inscrit également au nombre des innovations.

Le Cameroun à l’honneur …

Après la Côte d’Ivoire et le Bénin, nous mettons le Cameroun à l’honneur. C’est tout à fait logique eu égard aux excellentes relations que nous entretenons avec divers acteurs camerounais, mais aussi, c’est une manière pour nous de saluer la qualité de leur participation à l’édition 2018.

 Le thème de cette édition est « Livre, vecteur de Développement ». Quelles sont les conditions qui, selon vous, permettront au livre d’être un véritable vecteur de développement ?

Le développement d’un pays passe nécessairement par une  éducation de qualité. Ceci ne peut se faire que si un accent particulier est mis sur le livre, vecteur de  connaissance. Pour jouer pleinement son rôle la filière livre  a besoin d’être soutenue et promue. Les programmes scolaires et  universitaires doivent accorder plus de place au livre.

Monsieur Bodjona, dites-nous : comment parvenez-vous à financer une si belle manifestation ?

L’organisation de la Foire internationale du Livre de Lomé demande beaucoup de sacrifices et d’investissements. Nous n’avons pas suffisamment de partenaires pour répondre aux exigences d’une telle organisation. Seuls la passion et le dévouement de l’ensemble de l’équipe nous permettent d’avancer.

Quel est le lien existant entre la Foire Internationale du Livre de Lomé et l’association Le Littéraire Togo ?

La FI2L est l’une des principales, si non l’activité phare du  Club Le Littéraire. Cette association rassemble des jeunes qui ont une passion commune pour la littérature et le ferme désir de remettre le livre au cœur de la formation des élèves et étudiants mais au-delà de cette couche, de ramener la population togolaise au livre.

La Foire Internationale du Livre de Lomé 2019 : quels atouts ? 

La Foire Internationale du Livre de Lomé est une opportunité de découverte et de formation par le truchement de conférences, panels de discussion, ateliers etc…C’est également une occasion unique d’interagir avec différents acteurs du livre notamment des auteurs togolais et étrangers. La foire de cette année accueillera plus d’une vingtaine de stands d’exposition et attend la participation du Burkina-faso, la Cote d’Ivoire, le bénin, la Belgique, la France, le Cameroun pays invité d’honneur, pour ne citer que ceux-là.

La visite du site est libre et gratuite à tous les curieux et passionnés du livre.

Quel est le rêve derrière la Foire Internationale du Livre de Lomé ?

Parvenir à rassembler tous les pays d’Afrique et des autres continents dans notre ville pour faire de la FI2L un rendez-vous incontournable de la promotion du livre et de la littérature et faire éclore au Togo un véritable grenier de lecteur.


Propos recueillis par Mohamed Dim.

Clijec Mag’– A Literary Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *